Lire la suite prendra 2 minutos! À profiter!

Vogue Arabia consacre son numéro de juin aux femmes "pionnières". Car elle porte sa femme de couverture à la roue tout le mois que le droit de veto des femmes augmente à conduire dans le pays.

Vogue Arabie voulait honorer les «femmes pionnières» et il a fait mettre clairement portada une femme au volant. Le protagoniste de la couverture est la princesse Hayfa bint Abdullah Al Saoud photographié par Boo George.

D'autres femmes saoudiennes apparaissent dans le numéro como Manal al-Sharif, un militant pour les droits des femmes et l'emprisonnement après avoir subi le veto contestant; le modèle Shanina Shaik, première femme saoudienne à marcher pour Victoria's Secret; Ahd Kamel, la première actrice saoudienne à apparaître sur Netflix et Saja Kamal, joueur de football tente d'établir les premiers royaume de l'équipe féminine. Sous l'idée «d'ouvrir la voie» à une nouvelle génération de femmes qui ont quelque chose à dire.

cette Juin – du jour 24 – une nouvelle loi entre en vigueur en Arabie saoudite qui permet aux femmes de conduire , es le dernier pays qui a opposé son veto cette femme de capacité. OUI amis! en 2018! Il y avait encore des pays qui ne permettent pas aux femmes de conduire, que nous devons être conscients que le féminisme est non seulement équitable, mais nécessaire!

Comme l'a confirmé par divers moyens, cette couverture avec une femme derrière la roue, avec des talons et des cheveux furtivement sous son abaya Il aurait pu fait sensation jusqu'à très récemment dans le pays. «Dans notre pays, Là les conservateurs ont peur du changement. pour beaucoup, Il est tout ce qu'ils ont connu. Personnellement, Je soutiens ces changements avec un grand enthousiasme. Il est facile de commenter sur d'autres entreprises et je pense que l'un est supérieur, mais l'Occident doit se rappeler que chaque pays est unique et unique. Nous avons des forces et des faiblesses, mais de toute façon il est notre culture et il vaut mieux essayer de comprendre que le juge«, Princesse a dit Hayfa.

Vogue Arabia

Dans les médias, ils ont expliqué que la couverture avait été très applaudie mais qu'elle avait également reçu des critiques qui considèrent que l'en-tête «Il a raté l'occasion de donner une visibilité aux femmes moins privilégiés princesse et qu'ils ont "risqué leur vie" pour lutter pour leurs droits ".

Je crois que dans ce cas, bien que la couverture soit réalisée par une célébrité qui sans aucun doute ce qu'elle fait est «l'effet d'appel» dans le kiosque, Vogue Arabia remplit son rôle pari non seulement sur le style, mais aussi par «la vie de ses lecteurs»Dans cette stratégie qui combine la justification, célébration et beauté.